Notre voyage à Bruges : De Konigin Te Rijk (heureux comme un roi) Part II

Vous l’avez compris (à travers la part I), j’ai trouvé que Bruges était une ville très romantique. Si vous avez encore des doutes, le Minnewater (surnommé le lac d’Amour) finira par vous convaincre… Selon la légende, Minna et Morin vivaient un amour impossible (ça vous rappelle quelque chose !?!) puisque le père de Minna était contre cette union. Alors Minna s’enfuit. Morin partit à sa recherche. Lorsqu’il la retrouva, ce fut pour recueillir son dernier souffle.
Désespéré, Morin construisit une digue, assécha la rivière et y enterra Minna. Puis, il rompit la digue et les eaux engloutirent à jamais le corps de son amour.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Malgré cette légende tragique, le lac d’Amour est un endroit paisible dans lequel il fait bon de s’arrêter.

Autre lieu calme qui mérite le détour : le béguinage ! Les béguines, des femmes qui consacraient leur vie à Dieu, fondèrent au XIIIe siècle des béguinages. Ces derniers sont des ensembles clos composés de maisons dont les façades sont blanchies à la chaux, d’églises et d’espaces verts.
Prix : 2€

béguinages

Après une petite bière pour se requinquer, nous sommes allés au Groeninge Museum : musée qui rend particulièrement hommage à l’art primitif flamand. Vous pourrez aussi y admirer des œuvres néoclassiques des 18e et 19e siècles, de l’expressionisme et de l’art moderne de l’après-guerre.
Prix : 8€

art primitif bruges

Lors de notre tour au Gruuthuse museum* (qui retrace la façon dont vivaient les brugeois), nous avons appris que l’activité diamantaire était très développée à Bruges. Ni une, ni deux, nous nous sommes rendus au musée du diamant (avec le grand espoir que chaque visiteur se voit offrir un diamant à la fin de la visite #hope)
Prix : 6€
*gruuthuse signifie « maison des herbes », c’est là où vivait le marchand d’herbes destinées à la fabrication de bière.

Malheureusement, aucun diamant en poche après cette visite du Musée Du Diamant pourtant très intéressante. Nous y avons appris comment extraire un diamant, les rudiments de l’art du polissage à travers un atelier de taille de diamant.
Prix : 7€

musee du diamant bruges

Après cette journée riche en informations, nous nous sommes arrêtés prendre une pâtisserie au Ginger Bread. Vous avez compris le principe : un musée -> un gâteau (ou bière)

ginger bread bruges

Pour terminer cette journée, j’ai eu le droit à mon tour de calèche (youpii). Nous avons fait un tour de la ville illuminée, emmitouflés dans une couverture, au son des commentaires du cocher (qui a pris la peine de parler français mais qui avait un fort accent flamand). Autant dire, que j’ai trouvé la machine à remonter le temps : dans cette calèche à travers les ruelles désertes, je m’imaginais transportée quelques siècles plus tôt…

bruges night

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

4 commentaires sur “Notre voyage à Bruges : De Konigin Te Rijk (heureux comme un roi) Part II

  1. Quelle jolie ville ! (:
    On n’y a pas passé qu’une journée donc on n’a pas pu visiter autant qu’on l’aurait voulu, mais je l’ai trouvé pleine de charme. (:
    Le béguinage est sans doute le lieu que j’ai préféré. Tellement calme et paisible, c’est fou. D’ailleurs l’entrée était gratuite quand on y est allé. Peut-être parce que c’était en août ? ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s